Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

A propos de l’édito @LeJDD d’Hervé Gattegno au micro de @WendyBouchard et consacré à @EmmanuelMacron - Politique / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : Evan Publié le 08/11/16 | Vues : 114

A propos de l’édito @LeJDD d’Hervé Gattegno au micro de @WendyBouchard et consacré à @EmmanuelMacron / Politique


Dimanche 7 novembre 2016, le journaliste Hervé Gattegno livrait une analyse virulente sur Emmanuel Macron au micro de Wendy Bouchard sur Europe1.

A son écoute, il m’a semblé que cette analyse manquait de pertinence, qu’elle relevait davantage du domaine de la caricature que d’un travail sérieux et objectif. Il était donc intéressant d’y répondre. Je précise que je réagis ici en tant qu'électeur, simple adhérent du mouvement En Marche, et que je ne suis ni mandaté ni porte parole du mouvement.

Pour écouter le podcast de la séquence :
http://www.europe1.fr/emissions/ledito-du-jdd/quand-macron-va-t-il-se-lancer-2892251


En voici les Morceaux choisis suivis de mes commentaires :

“Si [Emmanuel Macron] a au moins une qualité de présidentiable, c’est la mégalomanie. Plus sérieusement ...”. (Hervé Gattegno)

Qui sait ? Emmanuel Macron est peut-être mégalomane comme le suggère Hervé Gattegno (peu sérieusement sous-entend-il). En réalité cela a peu d’importance. Les Français lui pardonneront probablement ce défaut si le projet qu’il porte répond à leurs principales préoccupations. Quant à son engagement politique, il a insisté sur le fait qu’il serait limité dans le temps (une dizaine d’années), en cohérence avec cette idée que la politique doit être un engagement limité dans le temps et non un métier à vie. C’est une idée commune à tous les mouvements citoyens qui ont bien compris que le souci de réélection des politiciens professionnels leur faisaient privilégier le clientélisme et l’action court-terme à l’efficacité dans la résolution à long terme des problèmes.

“Je ne sais si [Emmanuel Macron] est en marche mais il donne l’impression de faire les 100 pas” (Hervé Gattegno)

Faire les cent pas pour un mouvement intitulé En Marche, la métaphore est belle, et le bon mot laisse accroire que l’initiative initiée au printemps dernier par Emmanuel Macron “n’avance pas vraiment”.

La réalité est tout autre. En quelques mois plus de 90 000 Français ont rejoint le mouvement En Marche. Quel autre mouvement dans l’histoire de France a connu une progression aussi rapide et massive de son nombre d’adhérents ?

Depuis septembre 2016, le mouvement s’organise autour de près de 2000 comités locaux répartis sur tout le territoire. Un mouvement de réflexion et d’action, en réseau, structuré, innovant et puissant se met en place à grands pas, avec l’appui d’Internet, des réseaux sociaux et des nouveaux outils de partage de l’information.

“Il y a eu la phase d’écoute du pays mais on ne sait pas vraiment ce qu’Emmanuel Macron a entendu. Maintenant il y a la phase de préparation du projet mais personne ne l’a lu”. (Hervé Gattegno)

Ne seront pas de cet avis ceux qui ont pris la peine de regarder la retransmission en direct sur internet de ses trois meetings de debriefing de la “Grande Marche” (opération de porte à porte au printemps 2016 pour questionner les Français sur leurs préoccupations et difficultés quotidiennes).

Pour ceux qui n’ont pas vu ces vidéos, il n’est pas trop tard pour une analyse objective et sans filtre des discours d’Emmanuel Macron en lisant la retranscription de ses 3 discours d’octobre 2016. Voici les liens des PDF :

PDF du Meeting de Strasbourg : La vie engagée
http://foxoo.com/_internautes/0000006692/photos/macron-strasbourg-4-10-2016%20031116.pdf


PDF du Meeting du Mans : Le vie quotidienne
http://foxoo.com/_internautes/0000006692/photos/macron-le-mans-10-10-2016%20031116.pdf


PDF Meeting de Montpellier: La vie ensemble.
http://foxoo.com/_internautes/0000006692/photos/macron-montpellier-18-10-2016%20031116.pdf


“Ce qui est troublant c’est qu’on ne sait toujours pas ce qu’il propose concrètement. Il évoque bien quelques sujets comme sur la Police de proximité… Mais il y a quand même un flou véritable” (Wendy Bouchard)

“On a le désagréable sentiment que si [Emmanuel Macron] ne dit rien de précis c’est par pure tactique, parce qu’il sait que son projet va lui faire perdre des électeurs, soit parce qu’il sera trop libéral, soit parce qu’il ne le sera pas assez, ou alors c’est seulement parce qu’Emmanuel Macron n’a pas grand chose à proposer et là on est carrément dans le coup marketing”. (Hervé Gattegno)


Résumer la pensée Macron au rétablissement de la Police de proximité c’est passer à côté de l’essentiel. Dans ses trois discours d’octobre 2016 (Strasbourg, Le Mans, Montpellier), Emmanuel Macron a clairement exprimé une ambition pour la France de demain, avec une série d’objectifs pour répondre durablement aux préoccupations des Français, en modifiant en profondeur le fonctionnement (défaillant) de la société française et de l’Europe.

Pour Wendy et Hervé qui n’ont bien évidemment pas le temps de tout écouter et tout lire, voici le lien vers ma synthèse personnelle des principales idées exprimées récemment par Emmanuel Macron :

http://politique.foxoo.com/pensee-macron,nx16110811360225877.html


La plupart des candidats LR et PS ont effectivement des objectifs précis en matière de déplacement de curseurs (plus de milliards ici, moins de fonctionnaires là, un point de plus de tva, deux de moins de CSG…) mais ils ne remettent pas en cause un système qui a échoué et n’ont pas de vision à moyen et long terme.

La pratique de la “politique rustines” est à l’oeuvre depuis plus de 30 ans, sans engager de vraie réforme au risque de déplaire aux électeurs des uns et des autres, avec le résultat que l’on constate quant à la situation du pays.

Emmanuel Macron fait partie des rares personnalités politiques qui ont compris que les mutations rapides à l’oeuvre dans le monde (technologiques, environnementales, géopolitiques) doivent être accompagnées par des changements profonds et sans tabou dans l’organisation de notre société.

Evan
Twitter @evan_lg

Commenter

En savoir plus
Partager :
Facebook
Commentez A propos de l’édito @LeJDD d’Hervé Gattegno au micro de @WendyBouchard et consacré à @EmmanuelMacron
Pour poster un tweet, cliquez sur l'oiseau. Gardez le lien vers la page foxoo.
Pour commenter ou répondre, cliquez sur la zone date-heure du tweet.