Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

La Primaire des français, comment transformer une bonne idée en vraie réussite ? - Politique / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : Evan Publié le 18/04/16 | Vues : 344

La Primaire des français, comment transformer une bonne idée en vraie réussite ? / Politique


Début avril 2016, 6 mouvements politiques issus de la société civile se sont réunis autour d’un projet commun, celui d’organiser une “primaire” pour désigner leur candidat commun à la prochaine élection présidentielle. Après la “Primaire à droite” et la probable “Primaire à gauche”, voici donc la “Primaire des Français”, que chacun peut appeler de ses voeux par un simple clic “Je la veux” sur le site www.laprimairedesfrancais.fr

Ces mouvements politiques sont de véritables partis dans la mesure où ils prévoient de présenter des candidats aux prochaines élections, nationales ou locales. Leur originalité tient au fait que leurs dirigeants sont issus de la société civile. Ils ont préalablement travaillé en entreprises ou dans la fonction publique, et prévoient de consacrer quelques années de leur vie au service de l’intérêt général dans le cadre de mouvements politiques aux sensibilités diverses.

Ces mouvements partagent une idée forte, celle que la politique ne doit plus être un métier à vie. Ils prévoient de limiter sensiblement le nombre de fonctions ou mandats politiques au cours d’une vie. Sur ce point il seront soutenus par un grand nombre de français qui ont bien compris que le souci de se faire réélire était le cancer qui rongeait la société française, bloquant toutes les réformes courageuses allant dans le sens de l’intérêt général mais assorties du risque de déplaire à telle ou telle partie de l’électorat. La société civile est plus innovante et audacieuse que la fonction politique. S'il n’a plus l'objectif de la réélection, s'il a par ailleurs un métier dans la société civile, l'élu politique deviendra lui aussi innovant et audacieux.

Mise à part l'idée commune de mettre fin au “métier politique”, les projets diffèrent sensiblement d’un mouvement à l’autre, la diversité des mouvements offrant aux électeurs une variété de choix de société portés par des réformes parfois proches, parfois opposées.

Par exemple, un électeur à la pensée libérale, attachée à la responsabilité individuelle, ne se retrouvera pas dans la proposition de Nouvelle Donne de “Sécuriser [pendant 4 ans] les chômeurs et précaires en maintenant 90 % du revenu des salariés tombés au chômage”. Il pourrait préférer au final le projet libéral de François Fillon.

A l’inverse un adhérent de Nouvelle Donne, attaché à la réduction du temps de travail, ne soutiendra probablement pas les idées de tel autre candidat issu d'un mouvement citoyen plus libéral. Il pourrait préférer au final le projet de partage du travail d'un candidat socialiste proche des idées de Martine Aubry.

Dans ce contexte, les mouvements citoyens ne peuvent fédérer un grand nombre d'électeurs sur la “Primaire des français” que si celle-ci a pour seul et unique projet de mettre fin au principe du “métier politique”.

Elargir la "Primaire des Français" à une discussion autour de projets de société moins consensuels obligerait à des grands écarts idéologiques qui la condamneraient d'avance. Au moment de l'élection présidentielle, il serait difficile pour nombre d'électeurs de soutenir un candidat issu de la Primaire qui défendrait un projet à l'opposé de leurs idées.

Mener à bien cette mutation de la politique citoyenne nécessite une période présidentielle et législative de transition, courte (quelques mois), pour mettre en oeuvre les réformes constitutionnelles ou législatives nécessaires. S'il est élu président, le candidat issu de la Primaire des Français devra conduire ces réformes puis démissionner pour procéder à de nouvelles élections. Les Français pourront ensuite choisir leur destin parmi la variante de projets de société proposés par les différents partis (devenus tous citoyens car non professionnels) qui se présenteront à eux.

Reste aux différents mouvements citoyens à s'accorder ou présenter leurs variantes sur les limitations à mettre en oeuvre pour la fonction politique en terme de cumul de mandat et de rééligibilité. Les Français pourront alors participer massivement à la "Primaire des Français" pour désigner le candidat qui leur semblera avoir le plus de crédibilité, quant à sa personnalité et son projet de limitation des mandats, pour mener à bien cette mutation majeure de la démocratie moderne.

Evan
Twitter @evan_lg

Commenter

Partager :
Facebook
Commentez La Primaire des français, comment transformer une bonne idée en vraie réussite ?
Pour poster un tweet, cliquez sur l'oiseau. Gardez le lien vers la page foxoo.
Pour commenter ou répondre, cliquez sur la zone date-heure du tweet.